Baroudeuse de l’extrême : Touratech R 1200 GS Rambler


Une moto d’aventure 1200 cc ultra-légère avec un pur caractère d’enduro, une grande réserve de puissance et un châssis de rêve. Un Boxer à refroidissement liquide qui pèse moins de 200 kg et qui traverse tous les terrains avec agilité. Un rêve ? Oui mais un rêve devenu réalité avec la R 1200 GS Rambler.

Le projet s’est rapidement nommé K 199 car la machine ne devait pas peser plus de 199 kg. Il en résulte l’une des conversions de R 1200 GS les plus légères qui soient. Une interprétation moderne de la BMW HP2. Une moto au look sportif et au comportement à la hauteur. Cela montre l’interaction étroite entre les services Voyages et Sports tout-terrain de Touratech. Ce n’est pas une étude théorique mais un vrai conceptbike prêt à rouler et dont les incroyables capacités Offroad ont époustouflées le directeur de Touratech Herbert Schwarz lors d’un test grandeur nature aux Açores. Et une preuve que le service de développement Touratech est à la pointe de la technologie.

Touratech a développé la Rambler en coopération avec BMW Motorrad et a fabriqué deux prototypes qui se distinguent uniquement par leur coloris : le premier au design Touratech noir/gris/jaune, le second au design BMW Motorsport blanc/bleu/rouge. La mise en œuvre du design sur le modèle en argile et la réalisation du prototype ont été assurés par TT-3D à Murnau, tandis que les composants techniques ont été développés et fabriqués par Touratech à Niedereschach.

Les développeurs Touratech ont fait preuve d’astuce en combinant le groupe moteur/boîte du roadster R 1200 R avec la transmission par cardan de la GS. La Rambler fournit ainsi 125 CH de puissance réactive et coupleuse à portée de poignet. Mais une autre raison les a poussés à prendre le roadster comme base du prototype : le châssis de ce modèle est équipé de série d’une fourche télescopique.

Avec le châssis ajusté par Touratech Suspension, le moteur Boxer est extrêmement bien maîtrisé, même à haute vitesse. L’utilisation de matériaux et de technologies modernes, des pièces de carénage en tubes d’aluminium ultra-léger et fibres de carbone, une ligne d’échappement en titane et l’échange de la batterie contre un modèle lithium-ion puissant mais plus léger contribuent au gain de poids. Par rapport à la moto de série, la Rambler a gagné près de 50 kg, ce qui lui confère une agilité incroyable.

Une fois la moto débarrassée de son carénage et de tous les supports inutiles, le cadre a été renforcé pour une utilisation tout-terrain engagée. Le carénage d’origine a été modifié pour la boîte à air sur-mesure en plastique renforcé de fibres de carbone avec déflecteur et arceaux de protection adaptés. Juste derrière se trouve un réservoir autoportant en aluminium de 16,2 litres qui fait également office de cadre arrière. En ajoutant le réservoir à carburant séparé (1,8 litre) qui intègre également la pompe à essence, cela permet d’atteindre un volume de réservoir de 18 litres. Le selle extrêmement fine, développée par TT-3D grâce à un nouveau procédé, se fixe sans plaque de base et est ainsi extrêmement légère.

La Rambler est également unique de par son frein avant : il s’agit d’un frein mono-disque léger comme pour les enduros sportives, mais il intègre tout de même un ABS. Un sabot moteur en plastique renforcé de fibres de carbone protège le carter moteur et le carter d’huile lors des passages extrêmes sur terrains difficiles.

Catégorie : Products